Alain Joséphine

Alain_601

Entre la cime des « pyé » de pommes d’eau et les courses dans les champs de cannes, c’est dans la campagne de Rivière-Pilote qu’Alain Joséphine passe sa jeunesse. Il baigne très tôt dans un univers musical éclectique. Mona, St Prix, La Perfecta, Louis Amstrong, puis plus tard Stravinsky et Debussy forment son oreille musicale.

Il commence très tôt à chanter et intègre diverses chorales au pays. Durant ses études de Beaux-Arts Bordeaux, il prend des cours au conservatoire et chante au pupitre de basse pendant trois ans au sein du groupe vocal semi-professionnel : Arpège. Dans le même temps, il commence à travailler le saxophone et « tourne » à chaque retour au pays avec divers groupes. En 1994, il fait partie du groupe Skwal avec lequel il accompagne les artistes de la scène zouk. De 1997 à 1998 résidant à Cayenne, il travaille avec le groupe Klakson du guyanais Djmso, avec lequel il fait la première partie de Touré Kunda en concert.

Etabli en Guadeloupe depuis 1998, il intègre Iguane Quintet aux saxophones et au chant. Le groupe devient rapidement Iguane Xtet, en raison de sa géométrie plutôt variable. Entre 2002 et 2005 le groupe rôde son répertoire sur les scènes de Guadeloupe, et joue en première partie de Richard Bona et Etienne Mbappé au Jazz Festival de LaKasa. C’est également l’année de l’enregistrement de leur premier album, Maagix, présenté sur la scène du Festival de Jazz de Pointe à Pitre en fin d’année. En 2006, le groupe joue au Lamentin Jazz Festival en Martinique, puis participe à la finale du concours national de jazz de la Défense à Paris. En 2007, nominé dans la catégorie « Révélation de l’année » aux prix SACEM Guadeloupe, le groupe retourne à Paris pour le Festival Influences Caraïbes. En 2009, on retrouve Iguane Xtet au Festival Terre de Blues de Marie-Galante, puis en première partie du trio SMV (Marcus Miller, Stanley Clarke et Victor Wooten). Après un passage remarqué en 2010 à St Lucie ( Jazz in the South ), 2014 signe la sortie du 2ème album d’Iguane Xtet, Purple Sofa, dont Alain Joséphine signe la plupart des compositions.

Depuis 2005 il pose avec bonheur le son de son saxophone sur la musique du groupe K’Koustik avec lequel il se produit notamment au Casino de Paris et plus récemment au Bataclan.  Alain Joséphine est également poète et plasticien – il a entre autres réalisé la pochette de l’album Purple Sofa à partir de l’une de ses oeuvres. Il assure la présidence de l’association Le Bananier bleu.

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com
TOP